Archives mensuelles : octobre 2012

Soupe au lard

Le froid arrive et avec lui les envies de bonnes soupes réconfortantes. Je vous propose une soupe  au lard façon potée, extraite du livre de  Marie Leteuré  Mes petits bouillons.

Ingrédients (pour 6 personnes):

-200 grammes de lard

-1 petit chou vert

-2 carottes

-1 poireau

-2 pommes de terre

-1 oignon rouge

-1 bouquet garni

-Gros sel, poivre

-1,5 litres d’eau

Enlevez le trognon du chou et retirez les premières feuilles. Lavez-le, coupez-le en quatre puis recoupez les quartiers en lanières. Pelez les pommes de terres, les carottes et l’oignon, puis coupez-les en morceaux.

Fendez le poireau, passez-le sous l’eau froide puis coupez le en tronçons.

Mettez tous les légumes dans un faitout avec le lard coupé en gros dés, couvrez largement d’eau, portez à ébullition. Écumez si besoin, ajoutez le sel et le poivre avant de laisser frémir une heure sur feu doux.
Servez avec du pain de campagne.

Bon appétit!


Lasagnes aux cèpes et gambas

Aujourd’hui j’ai décidé de vous livrer une délicieuse recette extraite du (super) livre de Laura Zavan, « Les lasagnes de Laura ».

Je suis tombée à court de piles quand les lasagnes sont sorties du four,donc je peux juste vous donner un aperçu des lasagnes dans les bentos.  Pour info, il s’agit de la recette qui orne la couverture du livre. Appétissant,non?

Ingrédients (pour six personnes):

-400 grammes de feuilles de lasagnes fraîches (celles qui n’ont pas besoin d’être précuites)

-20 gambas crues

-500 grammes de cèpes frais ou surgelés

-1 oignon

-1 gousse d’ail

-1 petit bouquet de persil

-1 bouquet garni

-5 cl de vin blanc sec

-30 grammes de parmesan

-1 litre d’eau

-50 grammes de beurre

-50 grammes de farine

-sel,poivre

Décortiquez les gambas. Faites revenir les têtes  avec l’oignon haché et le bouquet garni dans un filet d’huile d’olive. Écrasez les avec une cuillère en bois pour bien extraire le jus. Mouillez avec le vin, laissez-le s’évaporer deux minutes. Ajoutez le litre d’eau et laissez frémir pendant vingt minutes.  Filtrez et salez.
Faites une béchamel avec les 5O grammes de beurre, les 50 grammes de farine et 50 cl du fumet.

Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile et poêlez les gambas 15 secondez de chaque côté. Salez. Réservez 6 gambas entières et coupez les autres en deux dans le sens de la longueur.

Nettoyez les cèpes en les brossant rapidement avec de l’eau, avant de les égoutter sur du papier absorbant. Coupez-les en tranches épaisses. Poêlez les cèpes dans deux cuillères à soupe d’huile et l’ail écrasé. Salez. Éteignez dès qu’ils sont dorés puis ajoutez une cuillère à soupe de persil haché.

Disposez 6 (à voir selon la taille des feuilles et de votre plat) feuilles de pâtes dans le fond d’un plat carré tapissé de papier sulfurisé huilé. Étalez un voile de béchamel, la moitié des demi-gambas, la moitié des cèpes. Faites une deuxième couche comme ça. Terminez la troisième couche avec de la béchamel, les gambas entières (une par portion), quelques cèpes et le parmesan râpé.
Faites gratiner jusqu’à ce que les lasagnes soient chaudes.

Quelques remarques sur cette recette: elle est très simple, mais les ingrédients sont très coûteux. Vous pouvez réduire l’addition en utilisant des gambas surgelées (j’ai utilisé des fraîches, je ne pense pas que la différence soit flagrante). De même les cèpes peuvent être surgelés (je pense que c’est un peu moins bon).

J’ai découvert qu’on pouvait créer un délicieux fumet de poisson avec les têtes des gambas… Je m’en souviendrai pour créer des gratins de poissons, ou des coquilles de fruits de mer.

Bon appétit!


Une virée chez…Fleurs de mai.

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter un restaurant chinois du 13ème arrondissement de Paris (un chinois dans le 13ème? Quelle originalité!). Je préfère prévenir tout de suite: bien qu’étant parmi les plus réputés du quartier, ce resto n’est pas pour les chichiteux(ses). La devanture peut repousser: des canards laqués entiers (avec la tête et le bec, donc) trônent derrière une vitrine vaguement sale. Tant pis, on entre. Et on ne regrette pas.

(photo empruntée au site sortirauresto.com)

Nous sommes très vite installés par une gentille dame à une petite table très serrée contre une autre. La salle est minuscule, les places sont optimisées…Une chance que nous y soyons allés vers 17 heures plutôt qu’au heures de pointe (oui l’un des points forts de l’endroit est d’être ouvert en continu du matin au soir).  Bon signe, les clients sont uniquement des chinois.
La carte propose plein de spécialités qui ont toutes l’air aussi délicieuses les unes que les autres. Notre choix s’arrête sur la soupe de nouilles au canard laqué, et une demie portion de poulet fermier cuit à l’ail et au gingembre cuit à la vapeur (conseillé par le Routard). La soupe tournait autour de 8 euros (je ne me souviens plus du prix exact)et la demie portion de poulet était à 9 euros.

Première surprise, les portions étaient énormes.

Soupe de nouilles au canard laqué

La soupe était très bonne, et le canard dedans, succulent. Par contre, et c’est là qu’il ne faut pas être chochotte, il faut ronger le cartillage…Et donc y aller avec les doigts et ne pas avoir peur de se salir les contours de la bouche. Mais dans notre cas, j’avoue,cela ajoute au plaisir!

Deuxième surprise la qualité du poulet (et la demie-portion énorme).

Servi accompagné d’une sauce à l’ail et d’une sauce au gingembre

Troisième surprise le poulet fermier est bien un poulet fermier (ça se reconnait tout de suite à la fermeté de la chair, et bien sur à sa saveur). Alors là encore, il faut ronger les morceaux de cet excellent poulet, fondant à souhait, servi avec d’excellentes sauces et de la coriandre fraîche. Un véritable délice.
Seul bémol mais on a fait pire: au final ça fait un peu beaucoup. Si vous prenez des soupes de nouilles, prenez une demie portion de poulet pour deux.

Bref, je vous recommande chaudement cette adresse très authentique.

Fleurs de Mai
61 avenue de Choisy, 75013 Paris
01.44.24.37.71


Tarte aux trois poivrons

Je sais, je suis à la limite du hors-saison, j’ai trop laissé de côté cette recette avant de la poster. Néanmoins comme elle vaut le coup,je vous la livre. Merci à Alice qui me l’avait fait découvrir lors d’une soirée « Vie Scolaire » il y a…Un an et demi.

Ingrédients:

-1 pâte brisée

-1 poivron rouge

-1 poivron jaune

-1 poivron vert

-1 courgette

-80 grammes de fromage de chèvre en bûche (allégé ou non)

-Moutarde aux aromates (type Savora)

-Romarin

-Huile d’olive

-Sel, poivre

Coupez les poivrons en petits dés. Faites-les cuire dix minutes à feu très doux dans une cuillère à café d’huile d’olive. Ajoutez la courgette et poursuivez la cuisson vingt minutes (jusqu’à ce que les poivrons et la courgettes « fondent »).

Pendant ce temps, étalez la pâte dans un plat à tarte, piquez le fond avec une fourchette. Enfournez dix minutes au four thermostat 6. Sortez la pâte du four et étalez une cuillère à soupe de moutarde aux aromates dessus.

Disposez les légumes cuits sur la pâte. Dispatchez des rondelles de fromage de chèvre sur le tout avant de ré-enfourner pour 15 minutes.
Cette tarte se déguste tiède ou froide.